Le MIT et l’université chinoise de Jiao Tong ont inventé un système de dessalement plus écologique, économique et durable que la production d’eau du robinet actuelle.

La science avance, surtout du côté du MIT (Massachusetts Institute of Technology) en collaboration avec l’université chinoise de Jiao Tong de Shangaï qui ont travaillé sur un système de dessalement de l’eau qui fonctionne à l’énergie thermique.

Alors que les moyens actuels ont tendance à consommer une grande quantité d’énergie, dont fossile, ainsi que des moyens humains importants afin de parvenir à séparer les molécules d’eau et le sel, cette invention permet une utilisation passive absorbant la chaleur du soleil.

Un fonctionnement plus simple et écologique

Concrètement, l’appareil se présente comme un boîtier à plusieurs étages installé penché. L’eau salée est absorbée par la partie supérieure qui est équipée d’une couche d’évaporation. Au sein d’un tourbillon provoqué par la vitesse d’absorption (l’inclinaison du boîtier) et la chaleur du soleil, l’eau s’évapore et se transfère dans la partie inférieure pendant que le sel est rejeté par le mouvement hors de l’appareil. Ensuite l’eau est refroidie via une couche de condensation afin de devenir potable. Le boîtier ne gardant pas le sel, cela lui permet une usure moindre pour une meilleure durée de vie.

Selon les différents essais de tailles de boîtier par les scientifiques, ils ont conclu qu’un système d’un mètre² pourrait produire 4 à 6 litres d’eau par heure. Grâce à l’énergie thermique, le coût de production et d’entretien serait largement moins élevé que le système de production d’eau du robinet actuel aux États-Unis.

Partager

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.