À Hull en Angleterre, ce qui est pour l’instant qu’une action isolée pourrait bientôt devenir synonyme de progrès avec l’adoption d’un « droit de cultiver » sur les terrains municipaux inutilisés.

Sur le papier, Hull, situé tout à l’Est de Manchester en Angleterre, est une petite ville industrielle tout ce qu’il y a de plus classique. Sauf qu’elle pourrait prochainement devenir la première à instaurer un « droit de cultiver » à destination de ses habitants et cela pourrait bien inspirer beaucoup d’autres villes.

Mais reprenons au début. Bien que les usines bordent la zone, près de la rue Saint Peter se trouve une bande de terre avec des conteneurs dans lesquels fleurissent plantes et légumes. Il s’agit d’un terrain municipal abandonné, mais sur lequel il est interdit de construire. Avec le soutien du Conseil municipal, l’association Rooted in Hull a eu l’idée d’y implanter un espace communautaire pour que chacun puisse cultiver.

Ici, tout est fait bénévolement, des conteneurs jusqu’aux étiquettes grâce à l’aide d’une large collation d’organisations. Les aliments sont ensuite récoltés et mis à disposition des participants.

Un idée prête à s’exporter ?

Une idée qui rassemble, offrant aux habitants un lien social tout en proposant une alimentation saine et riche aux démunis. Une idée qui risque fort de s’exporter au-delà de sa clôture puisque le Conseil municipal s’apprête à voter ce « droit de cultiver » à destination de toute la ville afin que les terrains municipaux inutilisés, que ce soit en attente d’une construction ou d’un repreneur, trouvent une utilité pour la faune, la flore, et surtout l’habitant.

Ces espaces pourraient alors devenir des lieux de vie et de partage, le temps de quelques années voire plus et récolter des légumes de saison supplémentaires.

Une loi facilement adaptable à plus grande échelle et dont beaucoup d’autres villes pourraient s’inspirer à l’avenir.

Source : BBC

Partager

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.