En Belgique, le gouvernement bruxellois a annoncé vouloir augmenter le pourcentage de territoire protégé pour la biodiversité dans la Région Bruxelles-Capitale.

Bruxelles entend respecter ses engagements pris lors de la dernière COP 15 Biodiversité organisée l’année dernière. C’est ainsi que le gouvernement a annoncé ce jeudi vouloir augmenter le nombre d’hectares classés en zone protégée sur la région bruxelloise en passant de 14,7% à 25% d’ici 2030.

Concrètement, le ministre-président Rudi Vervoot et le ministre de l’environnement Alain Maron ont annoncé dans un communiqué que cela passerait de 2 373 à 4 206 hectares. Comment ? En protégeant et en valorisant (par le biais du volontariat) la biodiversité sur les réserves foncières publiques.

Toutefois, il n’est pas question de créer de nouvelles réserves naturelles, mais davantage d’améliorer et valoriser les lieux où la biodiversité existe déjà, notamment au sein des quartiers urbains ou des espaces délaissés. En-tout-cas, plusieurs formes de protection de zones sont réfléchies avec des plans de gestion écologiques sur les espaces verts existants ou la protection sur le long terme des espèces rares. Une chose est sûre : la population est appelée à participer concrètement à ces derniers sur la base du volontariat. Peut-être avec des permis de végétaliser ?

Source : RTL Belgique

Partager

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.